Francais

english | deutsch | français

Mesdames et Messieurs. chère personnes intéressées et soutiens,

jusqu’à récemment, vous avez trouvé notre pétition sur ce site. Nous, les demandeurs d’asile tibétains rejetés en Suisse, voulions attirer l’attention sur notre situation difficile et réclamer une solution à travers la petition.

Or, nous avons décidé de ne plus poursuivre la pétition. Cela a, d’une part, à voir avec la participation inférieure à nos attentes. D’autre part, depuis le début de la pétition en juin 2016, certains développements se sont déroulés qui nous ont incité à poursuivre nos préoccupations d’une manière différente.

En principe, aujourd’hui, nous n’avons pas avancé par rapport à la situation de l’année dernière; notre situation difficile reste non résolue. Nous n’avons pas de statut de séjour, nous pouvons être arrêtés à tout moment par la police et ne n’ont pas le droit de travailler. Cela a entraîné qu’une centaine de Tibétains ont fui vers la France dans leur désespoir où ils ont fait remarquer sur leur situation désespérée en Suisse et ont demandé l’asile. Celui a déjà été accordé à certains, les autres attendent toujours la décision.

À l’heure actuelle, nous comptons environ 270 demandeurs d’asile tibétains rejetés qui résident en Suisse et vivent par l’aide d’urgence. Le «retour» requis par SEM (Secrétariat d’Etat aux migrations à Berne) en Inde et au Népal n’est pas possible. Toutes les tentatives de contact avec les ambassades concernées sont rejetées.

En août 2017, une réunion de certains représentants de la SEM avec les représentants de la communauté tibétaine en Suisse a eu lieu à Zurich Binz. Les points de vue opposés ont été échangés. Sous News / SEM-Meeting, vous pouvez voir plus d’informations.
Nous continuons à nous battre pour notre cause et nous espérons qu’une solution sera trouvée bientôt.

Nous remercions sincèrement ceux qui ont participé à la pétition d’avoir soutenu nos intérêts et vous demandons de bien vouloir continuer à s’engager pour nous. Visitez notre site Web de temps en temps pour en savoir plus sur les derniers développements.